Horoscope

L’horoscope des Gémeaux, par le site LeBoost :

Astrologie_6762155_XS

Prévision de El Mistificator

Ton signe : Gémeaux

On ne voulait pas en faire une affaire personnelle mais les Gémeaux sont de super mauvais coups. Tous sans exception. Imbus de leur personne, défigurés par un herpès nasal, poilus jusqu’entre les orteils, qui ronflent… le cauchemar. Si vous en croisez, changez de trottoir. Si un individu Gémeaux se trouve dans votre lit, changez de lit. Certaines personnes ne sont tout simplement pas faites pour se reproduire : si vous couchez avec elles, vous les encouragez à propager leurs gènes.

Cette année : Ah mais c’est sans espoir hein. L’astrologie c’est une science sérieuse, elle ne peut pas vous tirer d’affaire (ou alors c’est plus cher). Quand on est nés sous une mauvaise étoile on baisse la tête et on implore mon pardon en pleurant. C’est tout.

 

Voilaaa ! C’était l’info ultra sérieuse du jour dédicacée à tous les gémeaux qui me viennent en tête en ce moment (ma chérie, Dodie, etc…)

Indochine

On me rappelle dans l’oreillette que Kersheppard existe toujours, mais se meurt. Effectivement, ça manque d’infos par ici. Je perd  ma fibre optique d’écrivain.

Petit retour dans le futur pour vous faire part de ce mois d’aventures depuis mon dernier article.

Le 14 avril, une grande mission de 3 jours prenait fin : trouver un billet pour le concert d’Indochine, affichant complet depuis déjà plusieurs semaines. C’est ça d’avoir l’idée d’aller voir un concert affichant complet 4 jours avant le spectacle ! La place trouvée au marché noir sur Leboncoin à prix correct, il ne restait plus qu’à rencontrer le vendeur et récupérer le précieux sésame. Pour l’occasion, on se lève a 6h30 sans (trop) ronchonner ! C’est parti pour la découverte d’un nouveau quartier de Nantes au réveil : Beaulieu et ses perpétuels chantiers.

7h15 : Le précieux sésame est en main. Mission accomplie !

15 avril : 18h30, tout juste sorti du boulot, je file au Zénith de Nantes. Super, y a une queue qui avance direct. Hop, je suis, je passe la sécurité. Me voila dans la salle, correctement installé. Temps d’attente : 3 minutes chrono. Plus jamais on me fera attendre 10h devant une salle de concert !

Première partie, blablabla. Pas génial. Plus tard je découvrirai que cette fille à fait un titre en duo avec Indochine quand même.

Puis Indochine arrive. Et là … Juste EXCELLENT. Difficile de décrire, juste un grand spectacle. J’ai même pas de photo ni de vidéo, j’étais un peu trop loin pour en prendre des correctes… Moi qui ai eu l’idée d’aller voir ce concert juste histoire de sortir, sans attache particulière vis-à-vis du groupe, je ne regrette pas du tout la sortie. Du bon son, un excellent visuel et un artiste qui semble vraiment s’éclater sur scène ! A tel point qu’à la fin du concert, il nous a bien fait marrer quand il a sorti son petit appareil photo perso bien classique pour garder en souvenir ce concert qui semble l’avoir bien marqué.

Et voila la seule pas trop floue qui prouve que j’ai réussi à faire.

DSCN0086Il y a aussi des vidéos, mais même constat, trop mauvaises pour être publiées :(. L’important c’est d’y avoir participé !

Après le concert, la foule se rend au second parking … Remarquez que cette fois, la photo est de meilleure qualité ! (forcément …) J’ai trouvé cette image amusante, un peu comme une fourmilière avec la longue ligne de gens qui avancent en suivant les autres…

DSCN0112 Finalement, le retour vers le futur d’avril se fera en plusieurs articles. Je fais de mon mieux pour sortir la suite avant juin quand même, promis ;)

Églantine et les Ouinedoziens

Un petit site sympa que j’ai découvert il y a quelques temps. Il raconte l’histoire d’Eglantine, jeune informaticienne fan de Linux et autre logiciels libres, dans un environnement totalement nouveau pour elle : l’Entreprise.

Eglantine et les Ouindoziens

Synopsis :

Monsieur Lessig est un chef d’entreprise ouvert d’esprit et pragmatique.
Un jour, il rencontre une technologie informatique qu’il ne connaissait pas, dans le cadre de sa vie privée.
Il est surpris par ses possibilités et sa liberté d’utilisation.
Il décide donc de mettre cette technologie à l’épreuve de son entreprise.
Voici l’histoire d’un projet de libération d’un système d’information issu de la rencontre d’une compétence fonctionnelle (Monsieur Lessig) et d’une compétence technique (Églantine).

L’auteur n’a pas encore fini l’histoire et n’écrit pas très vite (On se rend compte que y en a qui ont une vraie vie à coté ^^), mais ça n’empêche pas d’être une histoire très intéressante et riche en apprentissage pour les geeks que nous sommes. Et puis attendre les épisodes suivants, ça laisse encore plus de suspense. Le lien est ajouté aux autres dans mon Office de tourisme, pour y accéder à tout moment.

Bonne lecture.